17 février 2014

Date et lieu

Lundi 17 février 2014 de 11h30 à 13h au Pavillon Charles-De Koninck, salle 3470

Affiche de l’activité

Introductions aux débats

  • Adib Bencherif, diplômé de la maîtrise en études internationales des HEI
  • Kathleen Soucy, diplômée de la maîtrise en études internationales des HEI

Modérateurs

  • Marie Brossier, professeure, Département de science politique
  • Julia Grignon, professeure, Faculté de droit
  • Adib Bencherif, diplômé de la maîtrise en études internationales des HEI
  • Kathleen Soucy, diplômée de la maîtrise en études internationales des HEI

Résumé

Depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011, la Libye est exposée à une instabilité croissante et à un climat sécuritaire délétère. Le Congrès général national et le gouvernement libyen d’Ali Zeidan ne semblent pas parvenir à poser les fondations d’un véritable État libyen. Alors que les représentants de l’État (membres du gouvernement, fonctionnaires, forces de sécurité) sont la cible d’attentats,  la mosaïque de milices incontrôlées, les rivalités tribales et les tensions ethniques donnent  lieu à de fréquents affrontements prenant ainsi les populations en otage. Quels sont donc les obstacles à la constitution de l’État libyen? Quels sont les projets qui s’opposent? À l’image de la crise malienne, l’instabilité libyenne peut-elle s’étendre aux autres pays de la région? Une intervention militaire dans le sud libyen est-elle à prévoir?