4 novembre 2014

Date et lieu

Mardi 4 novembre 2014, de 11h15 à 12h45 au Pavillon Charles-De Koninck, salle 3470

Introductions aux débats

  • Francesco Cavatorta: Professeur en science politique, spécialiste des relations internationales du monde arabe
  • Aurélie Campana: Professeur en science politique, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme
  • Marie-Eve Desrosiers: Candidate à la maitrise en études internationales
  • Estelle Bagabana: Candidate à la maitrise en droit international et transnational

Résumé

Alors que l’État islamique continue sa progression à travers l’Irak et la Syrie, menaçant tout le Moyen-Orient à moyen terme, en Afrique, Boko Haram continue de menacer la paix et l’intégrité au Nigéria et au Cameroun. Au demeurant, de nombreuses organisations telles qu’Ansar al-Sharia, Ansar Dine, Al-Qaeda au Maghreb islamique et Al‑Qaeda dans la Péninsule arabique menacent en permanence la stabilité dans chacune de ces régions du monde. Ainsi, bien que les actes commis par ces groupes soient qualifiés de terroristes, on peut se poser ces questions: S’agit-il d’un même phénomène? Les acteurs sont-ils finalement les mêmes? Qu’en est-il du financement, des objectifs, des modes opératoires, des conséquences sur chacune des sociétés concernées? En bref, le terrorisme en Afrique et celui du Moyen-Orient sont-ils similaires?