18 novembre 2014

Date et lieu

Mardi 18 novembre 2014, de 12h30 à 13h30 au Pavillon Charles-De Koninck, salle 2419

Conférencier

Ali Yahia Abdennour est né le 18 janvier 1921 en Kabylie, Algérie. En 1943, il est mobilisé par les Alliés. En 1945, il adhère à la lutte pour l’indépendance de l’Algérie. il rejoint le FLN en 1955 et en 1956, il est arrêté et est assigné à sa résidence de 1957 à 1960. Il est un des membres fondateurs de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) dont il devient le secrétaire général en 1961. Après l’indépendance de l’Algérie en 1962, il rejoint le Front des forces socialistes (FFS) en 1963. Il fut ministre à plusieurs reprises. Après des études en droit, il devient avocat. Il est arrêté en 1983 puisqu’il a pris la défense des berbéristes et libéré en 1984. En 1985, il a participé avec un groupe du mouvement berbériste à la création de la première Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), et il sera arrêté.
Après les événements d’octobre 1988, la LADDH est reconnue officiellement et Ali Yahia Abdennour est désigné son président d’honneur. Ali Yahia Abdennour s’est opposé à l’interruption du processus électoral de 1991.  En 2011, suite au printemps démocratique, dit Arabe, il prend part à l’appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), devenue par la suite Coordination nationale des Libertés et la Transition démocratique (CNLTD). Il y milite depuis pour un changement pacifique en Algérie. En outre, Ali Yahia Abdenour est auteur de plusieurs ouvrages.