23 mars 2015

Date et lieu

Mercredi 23 mars 2015, de 11h à 12h15 au Pavillon Charles-De Koninck, salle 2413

Présentation

  • Baptiste Delmas: candidat au doctorat, Faculté de droit

Discutants

  • Pierre Issalys, professeur, Faculté de droit
    Ndeye Dieynaba Ndiaye, candidate au doctorat, Faculté de droit

Résumé

Il ne se passe guère une journée sans que l’actualité internationale ne rapporte des cas de travail juvénile, d’esclavage, de discrimination, d’entrave à la liberté syndicale ou bien encore d’accidents liés aux conditions dangereuses de travail. Pour autant, la société transnationale qui tire profit de ces situations est inattaquable: voile juridique et principe de non-ingérence l’interdisent. Dès lors, si le juge du pays d’accueil est impuissant et qu’il n’existe aucun autre recours pour obtenir réparation, une dernière voie subsiste : la justice d’origine de l’investisseur. C’est donc de compétence universelle qu’il faut parler, aucun lien classique de rattachement n’étant mobilisable.