Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient

Axe 1 : Politique, espace public et religions

PRÉSENTATION DE L’AXE

Les dynamiques qui s’observent entre religion, politique et sphère publique en Afrique et au Moyen-Orient induisent de constants bouleversements dont il convient de dévoiler les conséquences. En effet, depuis les années 1970, différents courants religieux ont gagné une certaine influence dans plusieurs milieux sur le continent (pays du Maghreb, du Machreck, différents pays d’Afrique subsaharienne) soit auprès des jeunes, des femmes, des élites et ont contribué à un changement de dynamiques dans les relations entre le religieux et le politique. Ainsi la laïcité de l’État, le Code de la famille, l’hypermoralisation des mœurs comme corollaire au foisonnement de pratiques et idées rigoristes et à la montée du piétisme sont devenus des questions récurrentes et ont pris le devant de la scène publique. C’est avec les années 1990, dans un contexte de (relative) démocratisation, de privatisation et de décentralisation, de migration à l’échelle nationale et transnationale et d’effets de la mondialisation qu’a été observée une accélération de la montée en puissance du religieux dans les espaces publics nationaux.

Dans ce cadre ont émergé de nombreuses figures médiatiques (hommes comme femmes) et de puissants entrepreneurs religieux. Ils pilotent notamment la construction de complexes socio-éducatifs, lancent des radios et des chaînes de télévision voire des partis politiques, ouvrent des agences de voyage pour le pèlerinage à La Mecque ou à Jérusalem, créent des ONG religieuses pour pallier le retrait de l’État. Ce sont des figures qui ont gagné progressivement en visibilité et en légitimité dans la sphère publique et ont montré leur capacité de mobilisation et de recrutement au point parfois de devenir des acteurs sociaux incontournables aux yeux des états et des populations voire des leaders d’opinion. Leur réussite et leur visibilité montrent à quel point elles sont su contourner avec brio les contraintes et normes sociales, font évoluer les relations intergénérationnelles, les rapports de genre et ont su manier le jeu politique en utilisant plusieurs stratégies vis-à-vis de l’État soit la ruse, l’évitement, la confrontation et/ou la collaboration. C’est ainsi que dans cet axe, les chercheurs mèneront une réflexion comparative, minutieuse et nuancée sur ces dynamiques religieuses en optant pour des approches qualitatives et quantitatives à différentes échelles (interrégionales, sous-régionales, nationales et locales).

Pour nous écrire :

CIRAM

Hautes Études Internationales (HEI)

Local DKN 5456

1030, avenue des Sciences-Humaines, Pavillon Charles-De Koninck, Ville de Québec, QC G1V 0A6

ciram@hei.ulaval.ca

418 656 2131 poste 4324

Nous rendre visite :

Centre Interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM)

Local DKN 5320-5319

1030, avenue des Sciences-Humaines, Pavillon Charles-De Koninck, Ville de Québec, QC G1V 0A6

 

    Nous suivre :