Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient

Date : Lundi 21 octobre 2019

Heure : 11h30-13h

Lieu : Local 2419 Pavillon Charles De Koninck

Conférenciers : 

Jean-Pierre Derriennic

Professeur au département de science politique de l’Université Laval depuis 1975, Jean-Pierre Derriennic est spécialiste de relations internationales et sociologie politique, ainsi que du Moyen-Orient.

Benjamin Toubol

Doctorant en science politique à l’Université Laval.

Résumé : 

Le 17 septembre dernier ont eu lieu les élections législatives israéliennes. Celles-ci, initialement prévues pour 2023, ont été organisées de manière anticipée en raison de l’incapacité de Benyamin « Bibi » Netanyahou de former un gouvernement de coalition au mois d’avril. Mais ce n’est pas la première fois que celui qui est Premier ministre depuis plus d’une décennie se retrouve dans une position politiquement inconfortable. Les précédentes élections avaient déjà dû être organisées de manière anticipée à la suite de la signature d’un cessez-le-feu avec le Hamas en novembre 2018 qui fragilisa la coalition formée autour du « Likoud ». La mainmise du parti sur l’échiquier politique israélien est de plus en plus contestée, comme en atteste l’apparition du parti « Bleu et Blanc », avec à sa tête le relativement nouveau-venu, Binyamin « Benny » Gantz. Or, les résultats de septembre n’ont fait que confirmer l’absence de clair vainqueur, les deux hommes se retrouvant au coude-à-coude.

Nos deux intervenants reviendront sur les tenants et aboutissants de ces élections sous tension, dans un contexte de transformation de la société israélienne et de perpétuation du conflit israélo-palestinien.

Affiche :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *