Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient

Date : 19 mars 2019

Heure : 12h15 – 13h30

Lieu : Salle Jean-Chapdelaine, 1er étage, Québec

Conférenciers :

 

  • Nidhal Mekki est doctorant en droit international à l’Université Laval. Il travaille sur la question des droits de la personne dans les pays arabes. Ses recherches portent également sur les transitions démocratiques. Il a publié plusieurs articles sur le processus constituant et la transition démocratique en Tunisie.
  • Bader Ben Mansour est candidat au doctorat en communication publique à l’Université Laval. Expert en communication politique, ses travaux de recherche portent sur la communication politique numérique et principalement sur les stratégies numériques des organisations politiques en Tunisie. Il s’intéresse au rôle de l’Internet et des médias sociaux dans le développement de la démocratie ainsi qu’aux nouvelles formes de participation politique.
  • Pietro Marzo est candidat au doctorat en sciences politiques à l’Université Laval (Québec, Canada). Il est chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en diplomatie ouverte et chercheur associé au Centre de recherche interdisciplinaire sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM). Sa thèse de doctorat porte sur la dimension internationale de la transition tunisienne à la démocratie. Ses publications ont paru dans The Journal of North African Studies et Middle Eastern 
  • Jamal Afghane est candidat au doctorat en communication publique à l’Université Laval. Il est membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM). Sa thèse de doctorat porte sur le discours néolibéral et les plans d’ajustement structurel au Maghreb et l’espace Nored-Africain. Ses intérêts de recherche ont trait à la communication publique et la mondialisation, communication publique et espace public. 

 

Résumé :

Le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie et le CIRAM vous invitent à une conférence  sur la transition démocratique de la Tunisie. Les conférenciers s’attèleront à présenter le modèle tunisien de transition démocratique sous trois angles de vision. D’abord, la transition constitutionnelle en signalant les étapes phares du processus constituant tunisien et ses implications sur l’ensemble de l’ordre juridique post-transition. Ensuite, à travers le prisme des médias et de leur rôle. – Enfin, en étudiant le rôle joué par les ONG internationales dans l’accompagnement de la transition et le renforcement des capacités des divers acteurs politiques.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *